lundi 29 avril 2013

Pérou - Mai 2013 - Lima, Huacachina

Le voici enfin ce premier post à propos du Pérou en direct du PÉROU !!

Après 16h de voyage de nuit avec une compagnie qui donne des miles Flying Blue, nous sommes arrivées avec une petite heure de retard à Lima, capitale du sus-cité Pérou...

1) Alors Lima : 


Gris, pollué, beaucoup de klaxons (mais nous verrons que visiblement, c'est quelque chose de Péruvien en général)... Un centre historique avec de jolies places comme la Plaza San Martin ou surtout la Plaza de Armas avec le Palacio de Gobierno (résidence du président !) et d'autres bâtiments d'architecture coloniale d'un joli jaune tout autour de la place. Nous n'avons pas pu assister à la relève de la garde, qui se fait à midi tous les jours, car il était beaucoup trop tôt (eh oui, quand on arrive à 6h du matin...). Autre remarque importante sur Lima : c'est une ville qui ne se réveille qu'à partir de 10h-11h, heure d'ouverture de tous les commerces ! Donc quand on s'est promenées ce samedi matin, beeeeeen... Drôle d'impression. Nous étions avec des amis d'une collègue qui ont été très gentils de nous balader un peu partout ce matin-là, nous faire une petite visite guidée. Après le centre historique, nous sommes allées dans le quartier de Miraflores, sud de la ville, bord de la mer, quartier de djeun's par excellence. J'ai bien aimé Miraflores. Premièrement parce que je suis une djeun's, of course. Deuxièmement, parce que c'est plus moderne / propre / net que le centre historique, et j'aime bien ce qui est net ; je ne parle bien sûr pas de l'architecture de Miraflores, sur ce point précis, le centre historique est plus intéressant, je parle d'une impression d'ensemble... Disons que le centre historique rappelle un peu Fort-de-France puissance 10.000, Trénelle et Volga compris... Miraflores est plus moderne et l'impression qui s'en dégage est pour moi plus agréable. Troisièmement, le temps qu'on arrive à Miraflores, ben il était l'heure d'ouverture des magasins et l'heure de réveil de la ville !! Alors forcément, un peu mois le sentiment d'être dans une ville fantôme...

À 14h nous avons pris le bus direction le sud du pays, avec un premier arrêt à Ica 7h après, objectif final : Huacachina. Huacachina est une oasis au milieu de dunes de sable capables de vous faire croire que vous avez de nouveau traversé l'Atlantique et que vous vous retrouvez au Sahara... Un désert de sable, quoi. Huacachina est un repaire pour backpackers cools (que nous sommes), avec soirées toutes les nuits, pleins de petites auberges de jeunesse autour d'un lagon d'eau verdâtre sur lequel on peut faire du pédalo ou du canot mais pas se baigner, et surtout : la possibilité de faire un tour en buggy dans les dunes et de faire du sandboard... Expérience validée : c'est super !! Nous n'avons pas pu profiter de la vie nocturne de Huacachina car nous sommes arrivées crevées, direction le lit après une bonne douche la première nuit, et nous sommes reparties aujourd'hui, après le buggy.


2) Huacachina et le buggy / sandboard


C'est à mon avis une étape intéressante : ambiance sympathique, multi-culturelle avec les backpackers de tous les pays du monde (nous avions une compagne de chambre australienne ! Qu'on n'a pas beaucoup vue puisqu'elle est rentrée bien après que nous nous sommes endormies, et qu'on s'est réveillé avant elle). Notre auberge s'appellait Banana's, avec un site internet : mignonne, propre et bien tenue, petits déjeuners proposés variés, excursions organisées dans les environs (comme toutes les autres auberges). Point semi-négatif : le wi-fi ne fonctionnait pas... En tous cas, je n'ai pas réussi à me connecter. Mais il existe ! Quand il fonctionne. Le buggy c'est marrant : gros buggies avec une dizaine de personnes dans chaque voiture et un chauffeur qui fonce dans les dunes, montées, descentes, virages, etc. Le sandboard aussi c'est comique, personnellement uniquement testé sur le ventre, je n'avais pas envie de me casser quelque chose à J2 du voyage. La session de l'après-midi permet de voir le coucher de soleil dans le désert : nice. 

Si c'était à refaire, je pense que je resterais une nuit de plus à Huacachina, ne serait-ce que pour prendre une douche après le tour en buggy !! Et que je mettrais un corsaire ou un pantalon pour le sandboard. Basique. Là, nous avons couru pour attraper un bus direction Nazca, deux heures au sud de Ica/Huacachina, et mes genoux vont très bien, rien de grave, mais de petites égratignures qui auraient pu être évitées.

Nous sommes donc à Nazca, pour voler au-dessus des lignes demain matin et tenter d'éclaircir ce mystère... Après cet après-midi, j'ai une petite idée : je pense que les Nazca faisaient déjà du buggy à leur époque, et que ce sont leurs traces de pneus... De gros pneus bien lourds puisque le caoutchouc n'existait pas encore...



La suite au prochain numéro !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire