lundi 17 octobre 2016

Le pourquoi du comment j'ai commencé la course à pied... Une sorte de conte de fées !

First Time Running


Je n'aime pas le sport... 

Et là, vous vous dites "qu'est-ce qu'elle nous raconte, celle-là ? C'est un blog voyage, pas un blog sport !", et je vous réponds "Oui, c'est vrai, mais c'est mon blog alors j'écris ce que je veux..." et je rajouterais même un petit "NA !".

Donc voilà, confession du jour, qui ne sera pas un scoop pour ceux qui ont déjà discuté plus de 5 minutes avec moi : je n'aime pas le sport, et je n'ai jamais aimé ça. Tous mes profs d'EPS au collège et lycée ont assez vite abandonné tout espoir avec moi, me donnant de gentils 10/20 pour ne pas me causer de problèmes, étant quand même une bonne élève en général... Et on s'amusait bien ! Eux m'appelaient "Inspecteur des Travaux Finis" parce que j'aimais bien donner des conseils aux autres du genre "Tu vois, sur la fiche c'est COMME CI et pas COMME ÇA", tout en étant incapable de reproduire personnellement ce qui était sur ladite fiche, et moi... Ben je venais en cours d'EPS... Et c'était déjà pas mal !!

Enfin bon... Tout ça pour dire que la vie (et les vêtements sans élastique à la taille) m'a rattrapée. Et quand on a plus de 23 ans, voire presque 10 ans de plus que 23 ans, il y a un moment où le régime alimentaire pâtes-pizza-McDo, associé à une inactivité physique TOTALE, commence à se faire sentir... Et il faut faire "quelque chose"... Mais prendre conscience du fait qu'il faille faire quelque chose ne suffit pas ! Sinon, il y a bien longtemps, genre environ 30 ans, que j'aurais "fait quelque chose".

Il aura fallu une conjoncture d'événements pour que finalement, je fasse "quelque chose". Remarquez bien que le "quelque chose" n'a AUCUNE importance jusque-là, puisque de toutes façons, je n'aime PAS le sport. Aucun sport. Je n'aime pas bouger, je n'aime pas transpirer, avoir chaud, je n'aime pas avoir mal, et non, ça ne me fait pas du "bien"... Je ne sais toujours pas ce que c'est censé faire comme "bien". Donc ce n'est pas comme si j'avais une préférence... Ah oui, sauf la piscine, ça me fatigue de me déshabiller, maillot de bain en public, mouillée, les cheveux, le bonnet, COMPLIQUÉ. Donc pas de piscine, sûr, mais ça ne me dit pas quoi faire... Enfin, revenons à nos moutons : conjoncture d'événements.

J'ai commencé un nouveau boulot en juin 2014. Vous voyez, ça remonte à loin cette histoire... Et donc, ma chef et collègue étant une "runneuse" assidue (genre BIEN, quoi), me proposait régulièrement (à tout le service en fait), de courir avec elle... Ha ha ha... La bonne blague. Et donc je lui répondais poliment "Non, merci bien, je ne cours pas... C'est dangereux pour ma santé, je vais me casser la figure, j'ai la capacité pulmonaire d'un enfant de 3 ans, je ne sais pas tenir debout" (ce qui est vrai, ça doit faire 20 ans que je n'ai pas couru, depuis la dernière cicatrice me défigurant le seul genou qui ne l'était pas encore...) ! Ha ha ha... Genre... De temps en temps, elle re-proposait, et ma réponse restait la même. Après tout, c'était la vérité.

J'avais également une copine qui me proposait de temps en temps d'aller courir. Même réponse... Après tout, c'est VRAIMENT la vérité !

Ensuite, progressivement, je me suis dit que je n'avais pas envie de me racheter des pantalons, alors que ceux que j'avais commençaient à montrer leurs limites... Mais je faisais attention, les limites n'étaient pas encore atteintes. Donc pas de panique...

En février 2015, à l'occasion d'un petit tour à Lyon pour le Prismatic World Tour de Katy Perry (vous voyez, ça parle de voyage !), mes chaussures m'ont tué les pieds. Littéralement, je mourais des pieds, ampoules partout, super mal, pas possible de les remettre... Et j'avais à la maison toutes les chaussures dont j'avais besoin, donc pas BESOIN d'acheter des chaussures, et pourtant, une absolue nécessité. Et là : PLING ! (bruit d'une ampoule qui s'allume en dessin animé) je me dis : je vais donc acheter des baskets, puisqu'il faut que je fasse "quelque chose", comme ça, quand je me déciderai à faire "quelque chose", j'aurai déjà les baskets ! Et une excuse bidon en moins ! Donc me voilà achetant des baskets, sans spécificité particulière à part "j'aime bien les couleurs et le style" et "la taille est bonne". Et je suis revenue à Paris, lesdites baskets dans le placard... Au cas où...

Et là, c'est le drame. Il a suffit d'UNE annonce unique en avril 2015 a fait basculer TOUTES mes convictions et mes vérités absolues : l'annonce de la première édition du Semi-Marathon de Disneyland Paris.

Petit retour en arrière : j'avais déjà vu, notamment via une copine américaine fan absolue de Katy Perry, de Disney et férue de course à pied, multi-marathonienne et multi-semi-marathonienne (j'ai des amis bizarres), l'existence de ces événements Disney, d'ailleurs organisés par une société à part qui s'appelle Run Disney, tellement il y a du boulot. Sur les 2 parcs (Walt Disney World en Floride et Disneyland en Californie), une petite dizaine de week-ends Run Disney sont organisés, depuis 20 ans environ, tout au long de l'année : au début, pour combler les week-ends sur les basses saisons, puis devant un engouement phénoménal, plusieurs ont été rajoutés au fil des ans, avec différents thèmes (Princesses, Star Wars récemment, Fée Clochette, etc.)... Donc j'avais vu passer ce genre d'infos... Et j'étais tranquille : 1) Il n'y en a pas en France, oh, quel dommage ! et 2) J'adore Disney, et Disney me ferait faire n'importe quoi, mais payer un séjour de l'autre côté de l'Atlantique pour aller COURIR, là était ma limite... Non, mais, faut pas pousser Mémé dans les orties, hein, tout de même...

Eh ben voilà, prends ça dans ta face, Mémé ! Première édition du Semi-Marathon de Disneyland Paris, BOOM !!!

OBLIGÉE d'y participer, plus le choix, coincée, et volontaire à la fois, vu les éléments sus-cités. De plus, comprenant le défi que ça représentait pour MOI, Run Disney n'a pas organisé ce 1er week-end en Septembre 2015, mais en SEPTEMBRE 2016 !! Ce qui me laissait 18 mois pour passer de RIEN DU TOUT du tout à 21 km et des bananes, en courant, en bougeant, en transpirant... Et c'était pas de trop, 18 mois. Merci, Run Disney !! C'était super cool de ta part !!

TOUS les astres étaient donc alignés, en ce mois d'avril 2015, pour que MOI, Inspectrice des Travaux Finis en Chef, me mette à faire du... hum... Comment ça s'appelle, déjà ?? Ah oui : SPORT... Brrrrr... Ça me donne des frissons rien que d'y penser, ce truc...

Mais ne vous inquiétez pas, ça reparle voyage et hôtels bientôt, puisque le Semi-Marathon de Disneyland Paris, ben ça se passe à Disneyland Paris ! Donc je vous parlerai de mes premières "racecation" (contraction de "race" et "vacation", ce n'est pas de moi). Qui donneront lieu probablement à d'autres événements de ce genre !! Ouuuh... Le suspens de MA-LADE.

Et pas de panique, je ne vais pas "transformer" le blog en blog de course à pied healthy et compagnie... Non... Déjà je cours, on verra après pour le reste, hein, petits pas... Sauf si vous voulez apprendre à cuire des pâtes ou commander des pizza ? Vous me dites, hein...

Allez, à bientôt pour le récit du Semi-Marathon Disneyland Paris !! Youpi !!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire