vendredi 29 novembre 2019

TCS New York City Marathon 2019 - WHAAAAT ?!

TCS NYC Marathon 2019 medaille
TCS NYC Marathon 2019

Aaaaaah la la !! Il ne faut jamais dire "Fontaine..." et cela vient de se révéler vrai une nouvelle fois... Jusqu'à il y a 1 an environ, je répétais inlassablement "Non merci !" quand on me demandait "À quand le marathon ?"... Et surtout, je le pensais !! Déjà j'avais commencé la course à pied, un SPORT, je n'allais pas non plus exagérer... Les semi-marathons c'était bien suffisant, assez pour être fière de moi (quand même, 21 km et des bananes pour une sédentaire complète, c'est pas mal du tout), et juste assez pour que ce ne soit pas non plus trop contraignant et difficile (pas facile, hein, mais pas TROP difficile)... C'était parfait ! 

1) Mais alors... Pourquoi ?? Qu'est-ce que ... ?



Contexte 2016-2017-2018 (extrait de dialogues entre moi et moi-même) :
- Mais quand même... Le MARATHON DE NEW YORK... Est-ce que ce ne serait pas ÉNORME de le faire ? Juste une fois ? C'est New York, quand même... Si je n'en fais qu'un, c'est celui-là !
- Mais nooooooon... Tu dis n'importe quoi ma pauvre... Retourne ne pas t'entraîner avant ton prochain semi, va...
- Ok...

Et puis... Ma copine Instagram Zou (oui, je suis une femme 2.0 j'ai des amis virtuels, mais qui sont bien réels j'ai vérifié) a passé son été 2018 à s'entraîner... Pour le marathon de New York ! Oui, mais elle, elle court plus vite et plus régulièrement que moi... Et elle, elle était déjà passée par la case marathon 1 fois, donc c'était une "vraie", elle, elle avait le droit de se lancer... Et surtout, elle aime courir, Zou (entre autres choses)... Donc j'ai passé l'été et le début de l'automne à suivre les séances de Zou et à être impressionnée par ses sorties longues de 25 à 35 km quand j'arrivais à peine à négocier avec moi-même une sortie de 5 km, ne serait-ce que pour ne pas oublier comment on fait pour avancer... Et elle enchaînait, et j'étais impressionnée, et surtout CONVAINCUE qu'il n'existait AUCUN univers dans lequel je pourrais un jour faire ça...

Et donc "Enlève-moi ça de ta tête...".

Et le jour J, le dimanche 4 novembre 2018, j'ai suivi Zou sur l'application du marathon, en temps réel, pour voir l'aboutissement de toutes ces séances qu'elle avait faites et de tous ces banana breads ingérés pendant la prépa ! Et je voyais le petit curseur avancer... Sans s'arrêter... Et je me disais "Pfiou c'est super long quand même, 42 km"... Et évidemment, Zou a terminé !! Et en 4h25 et quelques !! Et qui c'est qui était tendue et encourageait bruyamment son téléphone sur les derniers km, a sauté du canapé quand le curseur a disparu une fois la ligne d'arrivée passée ? Eh ben c'est moi...

Et voilà comment est née la décision (secrète à ce moment-là) que oui, j'allais le courir ce Marathon de New York en 2019... Pour plusieurs raisons : 
- ben c'est New York... Et si je n'en faisais qu'un, ça ne pouvait être que celui-là
- j'avais décidé de m'entraîner avec l'aide d'un coach pour le semi marathon de New York 2019 en mars donc en gros, 2019 allait être l'année où j'allais être le plus en forme de toute ma vie, donc c'est pas mal si on veut courir un marathon
- ça me laissait 1 an ce qui était raisonnable pour me faire à l'idée...

Donc qu'il neige, qu'il pleuve, qu'il vente : Olivia serait sur la ligne de départ du TCS New York City Marathon 2019. Et le monde sait que quand Olivia a un truc en tête... Elle ne l'a pas ailleurs 😇


2) Bon, ok, soit... Mais comment ?


C'est bien bon de "décider" mais on ne fait pas le "plus grand marathon du monde" comme ça... Comme plusieurs courses très populaires, plusieurs façons de s'inscrire : 

- TEMPS QUALIFIANT : on court relativement vite et on fait un "temps qualifiant" sur une course officielle, qui donne le droit de s'inscrire à LA course souhaitée (temps maximum à faire déterminé selon H / F et âge) = PAS MOI, hein, très clairement...

- ASSOCIATION CARITATIVE : on s'inscrit via une association caritative à qui, en échange d'un dossard garanti (à acheter), on fait une promesse de don (par exemple, Team for Kids, association partenaire de NYRR qui organise plein de courses à New York, demande une promesse de don de $2600), et on fait une levée de fonds (sur internet, amis, famille, etc.)... Ça marche pas mal dans les pays anglo-saxons, assez peu en France... Il faut savoir que certaines conditions disent que si on n'arrive pas à récolter la somme promise, le complément est prélevé sur la carte bancaire enregistrée à l'inscription...

- TIRAGE AU SORT : on s'inscrit au tirage au sort pendant une fenêtre de 15 jours en janvier-février, dans l'espoir d'être tiré au sort fin février pour avoir le droit de participer (montant du dossard prélevé au moment du tirage au sort si on gagne, informations de paiements recueillies à l'inscription)

- AGENCE DE VOYAGE : j'en ai déjà parlé, par exemple ici : l'agence de voyage permet d'avoir un dossard garanti mais au final cela revient plus cher : le prix du dossard est plus élevé que si on l'achète par les autres méthodes (commission de l'agence) ET pour les agences françaises, obligation de séjourner à l'hôtel (elles proposent "avion + hôtel + dossard" ou "hôtel + dossard"). Au Royaume Uni par exemple, certaines agences proposent "vol + dossard" mais il faut être résident UK. Cependant, c'est une solution de rattrapage pour les malchanceux au tirage au sort...

Je me suis donc discrètement inscrite au tirage au sort fin janvier, dès l'ouverture pour ne pas changer d'avis... J'avais beau avoir "décidé", c'est quand même un marathon 😅 !! Et en février, la réponse est arrivée : 

TCS NYC Marathon 2019 tirage au sort

=> "Oh oh !! 😳" fut ma première réaction... Puis cette image m'est venue à l'esprit :

Running meme

Enfin bref... J'allais courir THE marathon le 03 Novembre 2019... L'univers avait décidé... Pour être 100% honnête, si je n'avais pas été tirée au sort, je serais probablement passée par une agence de voyage...


3) L'entraînement, ou "prépa marathon" pour les intimes...


J'ai reçu la réponse fin février 2019, et le United NYC Half était mi-mars. J'avais donc commencé depuis novembre 2018 l'entraînement pour le semi-marathon ("prépa semi" pour les intimes 😏) avec ma coach.

Si je détaille ici le principe du coaching à distance, l'article sera beaucoup trop long (vous me connaissez : "bla bla bla..."). Je vais donc probablement faire un mini-article spécifique pour les passionnés 😉

J'avais donc commencé depuis Novembre 2018 avec ma coach et tout se passait plutôt bien. Elle a même réussi à me faire faire le United NYC Half sans marcher pour la première fois de ma vie, avec un record de 10 min sur mon meilleur temps (à lire ici) ! Les résultats étaient donc au rendez-vous, et surtout, la régularité de l'entraînement... Et on a continué. La prépa marathon spécifique a dû commencer vers juin soit 4 mois complets avant le jour J. En juin, ma régularité n'était pas au top après 2 semaines de vacances en mai en Martinique, un semi (difficile) à Londres et un petit ras-le-bol... Mais à partir de Juillet, j'ai fait toutes les séances sauf circonstances TRÈS particulières : 2 jours de canicule en juillet où j'ai préféré ne pas courir / sortir avec 26°C à 6h du matin, et 4 jours début octobre (blessure..). D'ailleurs, après la blessure d'octobre (encore une périostite tibiale, je suis une habituée), on a supprimé 2 séances de course par semaine pour les remplacer par des séances de cardio sans impact : du vélo... Ugh... Bref.

Le problème d'une prépa marathon (j'en suis devenue experte, n'est-ce pas, après un grand total de UNE prépa marathon...), c'est que c'est long... Et solitaire... Et répétitif... Ce meme internet le résume pas mal :

Running meme

Eh bien la vie est bien faite... J'ai rencontré une autre copine Instagram (femme 2.0 je vous dis) grâce à cette prépa marathon ! On se suivait mutuellement, et on a fini par remarquer qu'on courait aux mêmes endroits, qu'on était quasiment voisines et qu'on s'entraînait toutes les deux pour la même chose : le marathon de New York, qui serait notre premier à toutes les deux ! On a donc fini par échanger un peu plus que des "like" pour finalement se rencontrer en vrai (je vous ai dit, j'ai vérifié, mes "amis Instagram" sont de vraies personnes) et finir notre prépa ensemble ! Bonne motivation pour les dernières sorties longues du dimanche sous la pluie en Octobre, vraiment... Et puis comme elle est sympa, je vais aussi la garder comme copine de la vraie vie, maintenant 😏... Elle est d'accord, je crois (hein, Stéphanie ??).

Enfin bref :
- 4 longs mois...
- des sorties longues de plus en plus longues (la plus longue mi-octobre à 30 km)
- une petite frayeur de blessure au tendon d'Achille avortée grâce au kiné et aux exercices
- une "petite mais quand même là" vraie blessure 1 mois avant la course (périostite tibiale bilatérale)
- des séances de kinésithérapie
- une nouvelle copine
- une inscription en salle de sport pendant 1 mois pour faire du vélo (ugh...)

= une prépa marathon complète !!



Bon, sérieusement au départ je pensais tout raconter dans un seul article, mais en vrai ce sera beaucoup trop long. Donc je vous donne RAPIDEMENT un deuxième article sur le marathon en lui-même 😬... Pas taper !! Ça arrive vite.



À lire :





2 commentaires: